:: WEEK-END DU C.A.M.P 2003 ::

Ce week-end aura encore laissé un bon souvenir à tous. Bruno Sono étais parti de Limoges dès 3 heures le matin pour nous préparer une scène comme il en a le secret. Vers 7 heures, une équipe de travailleurs mandatée par le camp est venue prêter main forte pour cette mise en place qui donne aux artistes qui se produisent un cachet différent. J'en profite pour remercier bien entendu tous les actifs, ceux qui ont assuré les navettes à la gare comme ceux qui ont aidé à monter et démonter cette structure. 

"L'Académie de Magie Georges Proust" avait été sollicitée pour venir nous faire un stand. Malgré une blessure au poignet, Georges Proust a fait l'effort d'honorer son engagement jusqu'au bout en partageant son stand avec Henry Mayol. 

Bien entendu, une petite foire aux trucs était organisé et d'autres vendeurs, habitués à nos week-ends avaient fait le déplacement, Magister, Dany Trick, Didier Adams, Gérard Bakner, Alexandre Delaporte, Tao et quelques autres. Spécifions que ce week-end coïncidait également avec la sortie du livre " Altitude " de Stéphane Chenevière.

C'est à Cyril Harvey que la présentation de la première conférence fut confiée. Excellente organisation de cet artiste qui maîtrise parfaitement son sujet. Une aisance dans la présentation, associée à des effets originaux, tels que sa carte tournante lui ont assuré la sympathie de tous immédiatement. Bravo à Cyril qui a su nous présenter une conférence de scène, comme nous le souhaitions.

 

Henry Mayol a pris la relève pour un petit dealer-show qui a été très apprécié de tous. Merci Henry de t'être associé à notre petite fête avec autant de gentillesse. Ce sont ces petits moments impromptus qui donnent de la saveur à ces journées. Nous retrouverons d'ailleurs Henry Mayol pour une conférence à Poitiers très prochainement… un projet se met en place.

Après un repas convivial, Stéphane Chenevière nous présentait sa première conférence. Alors là, je dois vous confier combien j'étais fier et heureux de pouvoir y assister. J'ai eu l'impression que Stéphane avait présenté cette conférence cent fois tant il était à l'aise ! Le contenu est solide, et même si Stéphane n'a présenté que quelques effets de son répertoire, nous avons bien vécu un moment fort. Croyez-moi, nous reparlerons de Stéphane, notez bien ce nom, vous en écouterez parler dans un proche avenir ! Tiens, au passage, j'en profite pour inviter tous les présidents de clubs à convier Stéphane à venir présenter sa conférence. Je vous promets que vous ne serez pas déçus ! Contactez-le par son éditeur C/C Editions, alias Frantz au 05 49 88 11 69. Ils vous mettrons en place une conférence qui tient la route. Ci-contre Stéphane lors de la séance de dédicaces. J'espère mon cher Stéphane, que l'honneur que tu as fais au Camp en acceptant de venir y présenter ta première conférence te sera rendu au centuple car tu le mérites vraiment. 



Cette année, nous avions vu un peu plus grand que d'habitude et nous avions prévu une petite conférence. C'est Jean Valsen, notre maître Es cordes, qui fut solliciter pour la présenter. Jean a commencé par une partie de sa routine comique en jouant le rôle d'un professeur survolté, qui explique de manière tonique l'histoire du nœud. Attention, c'est du sérieux, mais ça fait rire. Cette partie est un bonheur et si un jour vous engagez Jean Valsen pour une conférence, surtout, demandez-lui de la présenter en entier. C'est frais, drôle et en plus, en apprend plein de trucs. Jean avait souhaité continuer par une partie un peu plus élaborée et très technique. 

 

Jean est un perfectionniste qui a su amener ses connaissances en matière de cordes à un niveau impressionnant. Preuve en fut faite dans sa brillante démonstration qui se concluait sur des notes de conférences fort bien réalisées elles aussi. Nous aurons l'occasion de retrouver Jean Valsen pour une conférence très prochainement sur Poitiers, car il a encore beaucoup de techniques à vous faire découvrir ! 

 

notre binôme du du samedi soir

Le samedi se terminait sur cette conférence et chacun pouvait aller se reposer un peu.

 

Le dimanche, nous nous retrouvons à 9 heures à la foire aux trucs et notre ami Jicé liste l'ordre de passage à la carte blanche. Cette carte blanche fut à mon goût la meilleure de toutes celles que nous avons pu organiser jusqu'à ce jour. Je n'ai qu'un regret c'est que 2 candidats y aient été refusés, car nous étions déjà 20 ! Voici la liste des participants dans l'ordre de passage : Polo, Musidora, Orosmanus, Pascal faidy, Tao, Roland, Thibault Debelhoir, Mimosa, Henry Mayol, Dany Trick, Roberto et Vincent, Frantz, Jean-Pierre Gaudry, Chrislac, Yves D'Angliers, Gérard Bakner, Laurini, Claude Dumont, Cyril Harvey et Stéphane Chenevière. Je ne détaillerai pas les effets qui ont été présentés, mais je me permets de donner un coup de projecteur sur les temps forts de cette carte blanche. 

Roland en action !!

D'abord Musidora et son chapeau de Tabarin, un régal ! Un faciès extraordinaire, du grand art, un triomphe ! Roland et ses savonnettes, un grand moment d'angoisse ! 

Jean-Pierre Gaudry et sa corde vraiment coupée, un grand moment de silence ! Mimosa avec une parodie dont le scénario a beaucoup amusé l'auditoire, quel talent !

Gérard Bakner avec son habituel texte gorgé de jeux de mots finement choisis et enfin la cerise sur le gâteau ! La palme, s'il en était une, aurait été remise à Claude Dumont, Chrystallos, président du cercle d'Auxerre. Ce dernier nous a parodié de manière magistrale, un professeur un peu éméché qui explique la technique de la corde coupée et reconstituée à son auditoire. 

Ah, quel moment de rires, ce numéro est extraordinaire. Voilà un numéro que je reverrai avec plaisir ! D'ailleurs l'auditoire ne lui a pas ménagé ses applaudissements. Bravo Claude tu as été parfait !

 

Sur cette note de bonne humeur, nous sommes passés à table. Nous étions dans des conditions idéales pour accueillir la quatrième et dernière conférence, celle de Claude Nops et Musidora. 

Ces deux artistes nous ont fait partager un grand moment, digne de grands professionnels de spectacle. Très à l'aise sur scène, ils ont su jouer sur plusieurs tableaux, se joignaient la poésie, la manipulation, la topologie, les conseils judicieux et surtout une sympathie naturelle qui mettait tout le monde à l'aise. Une superbe conférence de scène une fois de plus, qui concluait ce week-end de fort belle manière. Merci Claude et Musidora pour ce beau festival final qui laissera à l'auditoire un excellent souvenir magique.

 

Il me reste à remercier chaleureusement Georges Proust pour sa générosité. En effet, il a offert au Camp une série d'ouvrages ainsi qu'un film. Merci également à Dany Trick pour son don au Camp. Le bilan de ce week-end reste positif, marqué par la sortie du livre de Stéphane Chenevière et la joie d'avoir pu partager deux journées de plaisir avec une bande d'amis qui commencent à bien se connaître maintenant, preuve en était pour le respect des horaires qui a été tenu tout au long de ce week-end. Merci à ceux qui nous ont fait de jolis stands, à ceux qui se sont produits pour les autres, à ceux qui ont animé la carte blanche, aux donateurs, aux préparateurs, aux organisateurs et aux visiteurs bien entendu. La totalité du week-end a été filmée par Avetec, alias Jagot, si vous souhaitez acquérir ces cassettes, contactez-le rapidement au 06 07 15 10 12. Il vous communiquera lui-même les montants, les contenus et les durées. Attention, ces films ne seront pas disponibles avant quelques semaines.

 

Didier Laurini - Jean Valsen et Pascal pour les Photos

 

Retour à la page "Comptes-rendus"

 -Copyright l'Escarboucle -